NEB_Glykobiologie_Header

Glycobiologie



L’intérêt de la glycobiologie va au-delà de son importance pour la biologie cellulaire fondamentale. À l’heure actuelle, les médicaments et les traitements à base de glycoprotéines et de polysaccharides représentent un marché de plus de 20 milliards de dollars (1-4).

Parmi les glycoprotéines thérapeutiques, les anticorps monoclonaux recombinants (rMAb) occupent une place particulièrement importante. Par exemple, les anticorps dirigés contre le TNF-α sont capables d’inhiber efficacement celui-ci de façon à maîtriser les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, de la sclérose en plaques et d’autres maladies auto-immunes. En oncologie, les rMAb sont utilisés notamment pour cibler les cellules cancéreuses, afin d’empêcher la prolifération tumorale.

Les progrès récents dans les domaines de la synthèse chimique et du génie biologique ont permis le développement de nombreux vaccins glycoconjugués, dont certains présentent des applications en cancérologie. Enfin, soulignons que l’un des médicaments les plus anciens à ce jour est l’héparine, un glycosaminoglycane encore largement utilisé dans le traitement de différentes maladies.



Références

1. Jacobs PP, Callewaert N. (2009) Curr Mol Med. 9(7):774-800. PMID: 19860659
2. Hossler P, Khattak SF, Li ZJ. (2009) Glycobiology. 19(9):936-49. PMID: 19494347
3. Cosmi B, Palareti G. (2012) Thromb Res. 129(3):388-91 PMID: 22137740
4. Lepenies B, Seeberger PH. (2010) Immunopharmacol Immunotoxicol. 32(2):196-207. PMID: 20141495

Plus d’informations disponibles dans la section Ressources Techniques ou sur neb.com